Régiment du Service Militaire Adapté de La Réunion
Le drapeau (2013)

Le Drapeau

Depuis le jeudi 27 juin 2013, le RSMA de La Réunion est détenteur de son drapeau "Péi" dans ses plis est écrit "Régiment du Service Militaire Adapté de La Réunion".

Le drapeau Péi. La garde au drapeau à la plaine des sables

 

Le régiment a toujours la garde de l'étendard du 7ème RAMa (lire l'historique ci-après).

L'étendard

Le 1er janvier 1904, le 7e régiment d'Artillerie Coloniale est créé à Madagascar, où de 1904 à 1905, il participe aux opérations de pacification.

Le 16 août 1912, le général Montignaut remet l'étendard du régiment au Lieutenant-colonel Laferrere, chef de corps.

De 1914 à 1918, tout en participant à l'organisation de la défense de Madagascar, il instruit de nombreux détachements à destination de la France, en guerre contre l'Allemagne.

Le 1er juin 1921, il disparaît et prend le nom de « groupe des Batteries de Diégo-Suarez ».

Il renaît en 1943, en Afrique Occidentale Française et rejoint le Maroc en 1944.

En mai 1946, le régiment est réduit à un seul groupe, stationné à Meknès et reçoit la garde de l'étendard.

En juin 1946, le 1/7e RAC rejoint Casablanca.

A la date du 1er février 1953, il prend l'appellation de 1er groupe du 7e régiment d'artillerie antiaérienne coloniale.

7rac

Au cours des années 1954 et 1955, il participe à de nombreuses opérations de maintien de l'ordre au Maroc.

Le 11 juillet 1957, il perd ses troupes africaines de statut local.

Le 27 mai 1958, le groupe quitte le Maroc par voie maritime et débarque à Oran, le 29 mai.

Le 3 juin 1958, le groupe reçoit sa nouvelle mission : renforcement du dispositif « radar-canons » de la frontière ouest de l'Algérie avec emploi dans le secteur opérationnel de Colomb Béchard – Tindouf.

Il fait mouvement sur ce secteur le 17 juin 1958.

Rapatrié sur la métropole à la fin de la guerre d'Algérie, il devient en 1970 le 7e RAMa.

etendardbd

Dissous en 1973, son étendard est confié au 4e RSMA encore appelé RSMAR (Régiment du Service Militaire Adapté à la Réunion).

L'Etendard porte l'inscription “Madagascar 1895” obtenue par le 7e RAC pour la participation de ses batteries à la conquête de l'île.


.