UNE ÎLE
3 LOCALISATIONS

  

https://static.wixstatic.com/media/b1aae7_29e442ae4d0b4d8c947213cb34d3bdee~mv2.png/v1/fill/w_605,h_428,al_c,lg_1,q_85/b1aae7_29e442ae4d0b4d8c947213cb34d3bdee~mv2.webp

 

SAINT-DENIS

Lion_CFP5_Modifier.png

 

Saint-Denis est la plus grande ville de l'Outre-Mer français, chef-lieu du département de La Réunion, avec plus de 146 000 habitants, ses habitants sont appelés les Dyonisiens. D'une superficie de 14 279 hectares, son territoire est limitrophe de ceux de La Possession, Sainte-Marie et Salazie. Culminant à 2 276 mètres d'altitude, la Roche Écrite est le plus haut point de la commune.

Saint-Denis possède un patrimoine historique hors du commun, ses monuments, parcs, musées et cases créoles sont une lecture à livre ouvert de son histoire. Les différentes phases de son peuplement en ont fait une vitrine ethnique de l'Océan Indien : Africains, Blancs, Malgaches, Asiatiques, Indiens, Comoriens, Mauriciens s'y côtoient, image d'une Réunion multiculturelle, multiethnique, fraternelle et chaleureuse. 

La ville de Saint-Denis bénéficie d'un développement moderne, industriel et technologique, d'unités de recherches, d'universités françaises, d'universités de l'Océan Indien, de bibliothèques, médiathèques, théâtres et centres culturels. Elle est la capitale administrative, financière, économique et intellectuelle de l'île. Saint Denis regroupe 1/3 des entreprises de commerces, de services et d'industries de l'île.

La commune accueille un tribunal administratif compétent sur l'ensemble de l'île et sur les Terres australes et antarctiques françaises. Elle accueille également le siège des Forces armées de la zone sud de l'océan Indien.

Cette Capitale est en constante mutation et connaît un rayonnement de plus en plus étendu touchant l'ensemble de L'Océan Indien. 

 

 

SAINT-PIERRE

insigne4rsma1.png

 

Vaste commune agricole et maritime, d'une superficie de 9 599 hectares avec près de 84 000 habitants, Saint-Pierre est la capitale du Sud. C'est ainsi qu'elle n'a cessé de se développer au cours des dernières décennies. Le Nouveau port est entièrement intégré à la vie de la cité. L'aéroport de Pierrefonds, porte ouverte sur l'Océan Indien est désormais reconnu dans la déserte aérienne régionale et international.

La commune de Saint-Pierre se situe dans la partie sous le vent : elle est limitée à l’ouest par la rivière Saint-Etienne, à l’est par la ravine de l’Anse, au nord par une ligne conventionnelle suivant approximativement la côte 400. Saint-Louis, le Tampon, l’Entre-Deux et Petite Île sont les communes voisines de Saint-Pierre. Elle occupe la position sud par rapport à la capitale, Saint-Denis, dont elle est éloignée de 87 km (RN1), de 126 km (RN2) et 88 km (RN3).

Surnommé à juste titre la capitale du Sud, la commune possède une très large façade maritime et un vaste arrière-pays entièrement cultivable. C'est d'ailleurs l'agriculture, qui au début du 18e siècle, a été à l'origine du peuplement de la commune. Bien avant la canne, ce sont des pieds de café qui recouvraient ses terres, cultivés pour l'exportation du fameux café bourbon vers la métropole. Les facilités de création d'une marine dans l'estuaire de la Rivière d'Abord firent ensuite de la région un pays d'exportation vers l'océan Indien et l'Europe.

Terre d'entrepreneurs audacieux, Saint-Pierre s'est doté dès 1970 d'une première zone industrielle. Les usines et manufactures n'ont eu de cesse depuis cette date d'essaimer leur production sur toute l'île et bien au-delà. Aujourd'hui, avec le nouveau port, l'aéroport de Pierrefonds et quatre zones industrielles Saint-Pierre, plus que jamais, ouvre ses portes et ses ambitions vers l'extérieur. La commune est la première région de production agroalimentaire de l'île, et elle joue également un rôle majeur dans la structuration de certaines filières (structuration de l’activité d’élevage par la mise en place d’un abattoir et d’une laiterie, unique marché de gros de l’île).

 

BOURG-MURAT

insigne_cfp1.jpg

 

Bourg-Murat est le village territoire de la commune du Tampon. Situé sur les hauteurs au Nord-est de la ville du Tampon, le village haut perché entre le Piton des Neiges et le Piton de la Fournaise s'étale le long de la nationale 3, la route des plaines. Bourg-Murat est le passage obligé pour se rendre au volcan (le Piton de la fournaise), elle offre une ambiance fraîche et bucolique parmi les pâturages verdoyants des vaches, et permet une immersion dans l’univers fantastique du volcan.

C’est l’un des hauts-lieux de la randonnée mais aussi du pique-nique pour les Réunionnais qui aiment se réunir avec toute la famille autour d’un bon cari cuisiné et dégusté en plein air. Les habitants sont accueillants et le bourg est en permanence visité par les marcheurs et les touristes.

La commune Le Tampon est sans aucun doute la ville la plus coquette de La Réunion. Les jardins fleuris ainsi que les belles villas créoles attirent au Tampon de plus en plus de sudistes désirant y habiter pour avoir le privilège de bénéficier d'un climat agréable toute l'année. Avec plus de 60 000 habitants répartis sur 18 030 hectares, le Tampon est la quatrième commune de l'île en population et en superficie. 

Si elle n'a pas d'accès à la mer, elle bénéficie en revanche de tous les étages climatiques, de 400 à plus de 2 000 mètres d'altitude, et d'une très grande diversité de paysages et de microclimats lui conférant un avantage certain en matière d'agriculture, d'élevage et de tourisme. L'habitat se répartit entre un centre-ville sans cesse en extension et une multitude de petits villages ou de hameaux, de moyenne campagne ou de haute montagne, dont la diversité est le meilleur atout. Avec les nouvelles facilités de déplacement, la commune est devenue centre résidentiel permanent, et est à présent le centre culturel du Sud de l'île avec ses équipements scolaires, théâtre.

Le modernisme gagne chaque jour du terrain avec les industries de pointe, tandis que l'artisanat traditionnel est revalorisé par le biais de grandes manifestations. Le Tampon s'arroge fièrement le titre de capitale mondiale du géranium. La plupart des villages de la Plaine des Cafres, ponctuant la route qui traverse l'île, sont désignés par la distance qui les sépare de la mer. Le trentième est le dernier village baptisé de cette façon avant la plaine des Palmistes. 

 

 

 

SUIVEZ NOUS

fb youtube instagram linkedin

 

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google NotAllowedScript63934c8b123edMaps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

  • Google Maps
  • ChatBot

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Session

Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

Autres cookies

Ce site web utilise un certain nombre de cookies pour gérer, par exemple, les sessions utilisateurs.